Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 21:40

J'ai acheté récemment un corsage ancien qui date vraissemblablement des années 1905/1907 (merci Emilie pour l'expertise!).

 

Il est en soie, recouvert de mousseline et de dentelle. La doublure est également en soie.

 

Untitled-1 copy-copie-1

 

La dentelle est en bon état bien qu'assez grise. La soie quant à elle est complètement fusée et part en lambeaux. Il va falloir la changer.

 

Les baleines destinées à maintenir le corsage en forme sont en plastique (ou assimilé), je peux donc les conserver telles quelles en changeant les coulisses qui montrent des traces d'usure.

EDIT : en fait les baleines sont en fanons de baleine. J'aurais pu y penser plus tôt!

 

Les agrafes et crochets qui le ferment dans le dos sont très rouillés et ont taché la dentelle. Il va falloir nettoyer tout ça.

 

IMG_8592.JPG 

Etape 1 : nettoyage des taches de rouille à la rubigine. C'est efficace si on s'obstine, qu'on laisse tremper trèèès longtemps (compter dans les 3 jours et ne pas s'inquiéter des 15 min préconisées par l'emballage).

Le résultat dépend de l'ancienneté et de la nature des taches. Certaines ne partiront pas complètement.

De plus toutes les taches jaunes/brunes sur le linge ancien ne sont pas forcément des taches de rouille et sont quelques fois impossibles à récupérer.

 

Etape 2 : un petit bain dans de l'eau à peine tiède savonneuse (l'eau chaude peut fixer les taches). J'ai tenté le bain car la soie est recouverte de mousseline et de dentelle et n'est pas franchement visible. Sinon il n'aurait pas été question de laver de la soie dans de l'eau : ça abîme les fibres et donne ensuite un aspect froissé impossible à ravoir, même en repassant.

 

C'est simple, l'eau était grise rien qu'en trempant le corsage une première fois. Il devait être sacrément poussiéreux!

 

Etape 3 : un très très léger pschitt au spray javellisé, histoire de blanchir un peu la dentelle. Immersion immédiate du corsage dans une cuvette d'eau, pour que la javel soit la plus dilluée possible (ça peut attaquer les fibres et causer des dommages irréversibles sinon).

 

Etape 4 : Séchage. Pas d'essorage pour ne pas traumatiser le tissu et la dentelle, je l'éponge dans une serviette et je laisse sécher à l'air.

 

Etape 5 : démontage des différentes parties :

- la ceinture de soie qui tombe en lambeaux (poubelle, pas d'autre choix malheureusement)

- la dentelle

- la mousseline

Le but est de recouvrir de soie rose la base en soie du corsage, usée elle aussi, et de recoudre ensuite la mousseline puis la dentelle en camouflant les trous éventuels.

Et accessoirement de tout remettre en place au bon endroit!

 

ddcde.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Mousseline - dans 20ème siècle
commenter cet article

commentaires

Plumetis 09/07/2012 22:43

Ah!là là... Que j'aurais voulu être là pour assister à ce démontage!
A propos,les baleines synthétiques étaient déjà d'usage à l'époque?

Mousseline 20/07/2012 22:12



Bonjours,


Il semblerait oui. En tout cas les baleines sont transparentes elles sont peut-être en plastique (mais j'avoue que je suis loin d'être spécialiste des types de plastiques utilisée à l'époque).


Si c'est de la bakélite, cela peut aussi signifier que ce corsage n'est pas antérieur à 1909.


En tout cas une chose est sûre : la ceinture intérieure comporte le nom de la boutique qui l'a vendu. Cette boutique existait à la fin des années 1900/ début des années 1910 et fournissait
notamment Mata Hari.



Mei Lyn 09/04/2012 13:53

Bonjour ! Votre blog est magnifique, merci pour cette promenade qui fait rêver !

Mousseline 15/04/2012 20:58



Merci du compliment, c'est très gentil à vous.



la clairon 25/03/2012 05:42

Quelle patience... Et quel ravissant corsage!

Mousseline 07/04/2012 13:47



Merci Claire. Il m'a tapé dans l'oeil quand je l'ai vu, j'espère que quand j'aurai fini le résultat sera à la hauteur de la pièce d'origine.