Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 21:40

J'ai acheté récemment un corsage ancien qui date vraissemblablement des années 1905/1907 (merci Emilie pour l'expertise!).

 

Il est en soie, recouvert de mousseline et de dentelle. La doublure est également en soie.

 

Untitled-1 copy-copie-1

 

La dentelle est en bon état bien qu'assez grise. La soie quant à elle est complètement fusée et part en lambeaux. Il va falloir la changer.

 

Les baleines destinées à maintenir le corsage en forme sont en plastique (ou assimilé), je peux donc les conserver telles quelles en changeant les coulisses qui montrent des traces d'usure.

EDIT : en fait les baleines sont en fanons de baleine. J'aurais pu y penser plus tôt!

 

Les agrafes et crochets qui le ferment dans le dos sont très rouillés et ont taché la dentelle. Il va falloir nettoyer tout ça.

 

IMG_8592.JPG 

Etape 1 : nettoyage des taches de rouille à la rubigine. C'est efficace si on s'obstine, qu'on laisse tremper trèèès longtemps (compter dans les 3 jours et ne pas s'inquiéter des 15 min préconisées par l'emballage).

Le résultat dépend de l'ancienneté et de la nature des taches. Certaines ne partiront pas complètement.

De plus toutes les taches jaunes/brunes sur le linge ancien ne sont pas forcément des taches de rouille et sont quelques fois impossibles à récupérer.

 

Etape 2 : un petit bain dans de l'eau à peine tiède savonneuse (l'eau chaude peut fixer les taches). J'ai tenté le bain car la soie est recouverte de mousseline et de dentelle et n'est pas franchement visible. Sinon il n'aurait pas été question de laver de la soie dans de l'eau : ça abîme les fibres et donne ensuite un aspect froissé impossible à ravoir, même en repassant.

 

C'est simple, l'eau était grise rien qu'en trempant le corsage une première fois. Il devait être sacrément poussiéreux!

 

Etape 3 : un très très léger pschitt au spray javellisé, histoire de blanchir un peu la dentelle. Immersion immédiate du corsage dans une cuvette d'eau, pour que la javel soit la plus dilluée possible (ça peut attaquer les fibres et causer des dommages irréversibles sinon).

 

Etape 4 : Séchage. Pas d'essorage pour ne pas traumatiser le tissu et la dentelle, je l'éponge dans une serviette et je laisse sécher à l'air.

 

Etape 5 : démontage des différentes parties :

- la ceinture de soie qui tombe en lambeaux (poubelle, pas d'autre choix malheureusement)

- la dentelle

- la mousseline

Le but est de recouvrir de soie rose la base en soie du corsage, usée elle aussi, et de recoudre ensuite la mousseline puis la dentelle en camouflant les trous éventuels.

Et accessoirement de tout remettre en place au bon endroit!

 

ddcde.jpg

Repost 0
Published by Mousseline - dans 20ème siècle
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 14:42

En 1825 la mode commence à changer : la taille n'est plus aussi haute que pour les robes du 1er Empire mais sans pour autant avoir retrouvé sa ligne naturelle.

Les robes sont assez peu amples. Elles le deviendront dès les années 1830 pour devenir de plus en plus larges jusqu'à la création de la crinoline.

 

La robe que j'ai réalisée est en velours de coton bleu marine. Il s'agit en fait d'une jupe et d'un corsage.

 

Elle se porte sur un jupon cordé : à l'époque on n'utilise pas encore les cerceaux et pour obtenir un minimum d'ampleur les femmes portaient des jupons cordés avec un certain nombre de jupons par dessus pour gonfler le tout.

En gros j'ai pris le patron de la jupe et je l'ai un peu rallongé pour pouvoir y coudre le cordon. Pas besoin de patron spécifique pour ça.

 

Le jupon cordé (1 vieux drap + 20 m de cordon synthétique de type décoration, 4mm d'épaisseur)

jupon-corde.JPG

Pour le patron du corsage et de la jupe, j'ai utilisé le livre de Jean Hunissett, Period Costume for Stage and Screen (1800-1905).

Le bouffant des manches est maintenu grâce à une deuxième manche bouffante cousue à l'intérieur. Le tissu a beau être lourd, c'est suffisant.

Il n'en est pas de même pour les manches énormes des années 1830, là il faut une structure renforcée, soit avec du fil métallique, soit avec du crin/rembourrage.

Allez sur le blog de Pia pour voir une robe des années 1830 : Pia - 1830.


Le résultat en images!

 

IMG_8565.JPG

 

(Un grand merci à Luc Morel pour les photos).


375988 188481374576324 100002433872485 379821 422799262 n 386527 188481467909648 100002433872485 379823 1699036687 n


Repost 0
Published by Mousseline - dans 19ème
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 16:23

Inspirations :

 

Untitled-1-copy-copie-2.jpg

 

La jupe et le haut sont en soie ivoire et le tout est coupé dans la jupe de ma robe à l'anglaise, donc je n'ai plus de robe à l'anglaise (malin non?)

 

C'est une des rares tenues que je n'aime pas. Pourtant toutes les dentelles sont d'époque et la plupart viennent de ma famille mais je n'aime pas le rendu du corsage. Il faut dire que je l'ai fini en catastrophe sans avoir le temps de faire des finitions correctes et que je n'ai pas le bon corset. Va falloir que je refasse tout ça!

 

IMG_8390.JPG

 


 



Repost 0
Published by Mousseline - dans 20ème siècle
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 23:46

Bon je mets 1900 mais c'est plus du bricolage qu'autre chose.

 

Une sortie étant prévue à la plage il fallait bien un maillot de bain!


Je suis partie d'un patron de "chemise culotte" et j'ai rajouté une jupe par dessus. J'ai aussi fait un bonnet, en partant d'un cercle que j'ai froncé et auquel j'ai rajouté un volant.

Le devant se ferme tout simplement par une bande d'agrafes (j'en mets un peu partout je dois le reconnaître).

 

maillot

 


Repost 0
Published by Mousseline - dans 20ème siècle
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 11:00

IMG 2136bis

 

Petite info concernant les crinolines au XIXème siècle : on a beau parler de "robe" il s'agit toujours d'un corsage et d'une jupe séparés, la jupe n'étant pas cousue au corsage.

 

Cela permet de changer le haut et d'alterner un corsage d'après-midi à manches longues avec un corsage de bal décolleté par exemple. On appelle ça une tenue "à transformation". Comme la jupe demande énormément de tissu cela permet de faire des économies et de changer de tenue sans changer de jupe.

 

 

Fournitures pour la robe : (jupe + corsage)


- taffetas synthétique à rayures noires et rouges : 152cm x 5m50

- baleines le long de chaque couture; pour ne pas voir de traces de couture sur le corsage, j'ai inséré des coulisses cousues aux rabats de tissu à l'intérieur du corsage

- bande d'agrafes sur ruban pour fermer le corsage

- soie rouge pour la ceinture et la décoration

- galon noir synthétique : euh quelques mètres. Comme j'en ai acheté 10m j'avoue que je n'ai pas compté!

 - dentelle ancienne au point de Bruxelles qui date du 19ème et coûte un bras (mais elle n'a aucun défaut alors on lui pardonne son prix)  : 190cm x 13cm

 

Bref dans ce costume la dentelle aura coûté aussi cher que le reste des fournitures !

 

Lace%20(50)%20039

 

Le corsage sans et avec garniture :

DSC01549.JPGcrino

 


 

Pour faire une jupe qui ira sur une crinoline ronde sans se prendre la tête (et surtout sans patron) :

 

- Mesurez la circonférence maxi de votre crinoline (ici 4m)


- Prévoyez de faire une jupe qui fera au moins 50 cm de plus que la crinoline


- Découpez un rectangle de tissu de la longueur correspondante. Pour la hauteur, ça dépendra de votre taille, de l'ampleur de la crinoline, de la largeur de votre tissu et de la longueur de jupe souhaitée. Prévoyez entre 1m10 et 1m30 à découper dans la largeur du tissu, pour avoir de quoi faire l'ourlet.


- Cousez les deux bords.

Attention, laissez environ 30 cm ouverts pour pouvoir enfiler votre jupe après!

 

- Froncez ou faites des plis de manière à pouvoir coudre la jupe à une ceinture coupée dans le même tissu et à votre taille.

 

- Cousez deux agrafes pour fermer la jupe et le tour est joué!

 

 

 

Moi j'ai coupé 3 largeurs de 152cm chacune et je les ai cousues entre elles (ce qui me fait 4m56 de circonférence pour la jupe). Mon tissu étant rayé j'étais bien obligée de suivre le sens des rayures. Mais pour un tissu uni pas besoin de s'embêter!

 

 


Repost 0
Published by Mousseline - dans 19ème
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 15:00

Voilà le modèle d'origine

janet-arnold-1909-1910.jpg

Je suis donc partie du Janet Arnold en agrandissant le patron. Le haut était un peu juste et je l'ai adapté à mes mesures mais globalement il n'y a pas eu de grosses difficultés.

 

Le choix des couleurs : un taffetas de soie doré dont je ne savais pas quoi faire et des chutes de dentelle noire provenant de ma crinoline.

La ceinture, elle, est ivoire, je voulais trancher sur le foncé et comme je compte porter des gants longs ivoire et un éventail de plumes d'autruches de la même couleur, ça ne devrait pas trop choquer.

 

 

La broderie de la ceinture en perles de rocaille :

IMG 8096

 

Je décalque le motif géométrique sur papier de soie, j'épingle au bon endroit et je brode par dessus. J'enlève ensuite le papier à la pince à épiler.

Ce procédé me permet d'avoir une base plus stable pour travailler sans tambour car le papier rigidifie le tissu. J'utilise aussi parfois du papier calque.

 

 

IMG 8277

 

  Fournitures :

 

- 3m de taffetas de soie doré (140cm de large)

- 2m de dentelle noire (70cm de large)

- sequins dorés

- perles de rocaille noires

- baleines en plastique

- biais pour glisser les baleines

- de quoi faire une doublure au corsage, c.a.d des chutes de tissu en ce qui me concerne

- un bijou en perles de jais trouvé sur ebay

Repost 0
Published by Mousseline - dans 20ème siècle
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 14:53

Louis XIV ayant eu un règne extrêmement long (72 ans!), la mode a bien changé entre 1643 (1661 étant la date de prise effective du pouvoir) et 1715.

 

Personnellement je préfère les tenues du début du règne même si je suis fan de la coiffure à la Fontanges.

Je me suis donc intéressée aux robes des années 1660/1670.

 

Voilà le résultat, même si je ne suis pas contente du patron que j'ai utilisé. Il était tellement mal fait que je l'ai laissé tomber pour le corsage et que je suis partie du Period Costume For Stage and Screen : Patterns for Women's Dress 1500-1800.

 

DSC01507


La jupe et la surjupe avaient malheureusement déjà été coupées et je n'ai pas pu les faire comme j'aurais voulu, ce qui fait qu'elles ne sont pas assez amples.

 

Le corsage est baleiné avec des baleines en osier (merci Eli!), la sous-jupe est en soie dorée et la robe en taffetas de soie gris clair. Les sous-manches elles sont en mousseline de soie.


Repost 0
Published by Mousseline - dans 17ème siècle
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 13:59

Cette fois j'ai "triché" car j'ai acheté une robe de mariée d'occasion et je n'ai pas fait la robe moi-même.

 

Elle est en soie sauvage ivoire et avait vraiment une coupe empire ce qui fait que j'ai sauté sur l'occasion en décidant de l'arranger un peu à ma sauce.

 

Pour le moment elle ressemble à ça :

 

Untitled-1 copy

 

EDIT du 10 juillet

 

Bilan des courses :

 

- j'ai recoupé le décolleté pour lui donner une forme plus carrée, je lui ai ajouté de la dentelle et du galon doré perlé

- j'ai recoupé le dos pour le remonter de 5 cm, le dos était trop dénudé

- j'ai recouvert la robe de tulle brodé

- j'ai rajouté des manches ballon, en soie sauvage ivoire elles aussi

- j'ai rajouté une ceinture en soie ivoire

 

robe-empire01.jpg

Repost 0
Published by Mousseline - dans 1er Empire
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 15:59

Comme au XVIIIème siècle les dames ne portent pas de sacs et que le réticule n'existe pas encore, les poches sont l'accessoire indispensable pour ranger ses clefs, ses mouchoirs etc (finalement on y met à peu près la même chose aujourd'hui, à savoir les objets utilitaires de base)

 

La plupart du temps les poches vont par paire et sont brodées de motifs floraux au fil de laine.

Elles sont fixées à une ceinture qui se noue autour de la taille, sous les jupes/jupons car à cette époque on ne fixe pas encore les poches à l'intérieur des jupes.

Elles sont accessibles via une fente dans la sous-jupe, camouflée par les plis de celle-ci. Elles sont donc facilement accessibles et totalement invisibles.

 

Une poche d'époque :

6a00d83451bbfc69e200e54f7139da8833-800wi

 

Et la mienne :

 

IMG 6956

Je me suis inspirée du modèle proposé dans le Clothing construction and Pattern 1750 - 1790 qui date de 1740-1770, pour en faire une utilisable avec tous mes costumes.

 

J'ai tout fait au point arrière pour aller plus vite mais normalement les broderies devraient être pleines, comme sur la 1ère photo. On verra ça plus tard, pour le moment j'ai d'autres priorités, notamment la robe Louis XIV pour le 22 mai.

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 12:37

L'éventail fait partie de ces accessoires qui évoluent au fil des siècles mais restent toujours présents dans la tenue. La preuve : on en trouve encore de nos jours.

En France l'usage n'en est pas tellement répandu mais en Espagne il est encore très utilisé. C'est d'ailleurs après un voyage en Espagne que je m'y suis intéressée et que j'ai commencé à en acheter.

 

Personnellement je trouve ça bien pratique d'en avoir un sous la main dans les transports en commun, surtout dans le métro.

  

Anne Hoguet qui est créatrice et restauratrice d'éventails a écrit un article très intéressant sur le sujet.

En résumé elle explique que l'origine de l'éventail remonte à la domestication du feu par l'homme, pour servir de soufflet, et qu'à la base c'était un écran plat.

Les éventails qui se déplient eux furent créés au Japon et ramenés en Europe par les Portugais partis évangéliser le Japon au 16ème siècle.

 

Pour plus de détails allez voir l'article complet que je ne veux pas reproduire ici car je tiens à respecter les droits d'auteur. C'est ici : http://www.annehoguet.fr/histoire.htm 

 

 

Et pour illustrer l'article voilà ma dernière acquisition !


Eventail en plumes d'autruche, vers 1905/1910. Il ira très bien avec ma prochaine robe 1912!

IMG_6910.JPG


 

Repost 0
Published by Mousseline - dans Accessoires
commenter cet article