Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 08:55

Cette fois je me lance vraiment dans le costume intégralement historique.

 

Voilà le modèle d'origine :

 

JANET-ARNOLD-POLONAISE_crop.jpg

 

 

Ce n'est pas là première fois que j'utilise un patron de Janet Arnold, j'en avais déjà pris un pour le corsage de ma crinoline. En redimensionnant pas mal et avec force jurons mais bon.

 

Je n'ai pas compris ce qui se passe : je la trouve facile à faire, pas de prise de tête et les mesures collent du premier coup.

Même avec un patron soit disant avec tailles ça ne marche pas aussi bien!

 

Il ne manque que le patron pour le "false rump" mais compte-tenu de la forme de ce sous-vêtement si gracieux ça devrait être facile à faire (en gros ça ressemble à deux croissants de lune destinés à faire deux grosses fesses!)

 

IMG_5265.JPG

Repost 0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 00:16

Avec beaucoup d'imagination il faut se dire qu'on est au 18ème siècle sous le règne de Louis XV (fin du règne).

 

Je suis partie d'une perruque synthétique à cheveux très longs pour la bonne et simple raison que je ne savais absolument pas de quelle longueur j'aurais besoin. Je l'ai recoupée ensuite.

40$ sur cosworx  et de ma couleur de cheveux, c'était un prix raisonnable.

 

 

Matériel :

 

- une perruque

- une tête en polystyrène (trouvée dans un magasin de perruques et autres rajouts à Paris)

- un reste de planche, en l'occurrence les finitions de la cuisine Ikéa

- de la colle liquide pour fixer la tête sur son socle (la Scotch du rayon fournitures scolaires marche très bien)

- un peigne à queue

- un fer à friser

- des épingles

- des pinces à cheveux

- de la laque....beaucoup de laque! (Elnett, Loréal)

- des rubans et autres décorations diverses si on le souhaite

 

 

 

En bref, le synthétique c'est sympa mais contrairement aux vrais cheveux sur une vraie tête :

 

1) ce n'est pas pratique du tout pour faire des raies, qu'elles soient médianes ou latérales ;

2) l'usage du fer à friser n'est pas recommandé, ça fond le synthétique mine de rien ;

3) pas évident non plus de relever les cheveux : dès qu'on relève une mèche, on risque de voir des trous ;

4) les bigoudis ne marchent pas ou alors je suis une vraie quiche ;

5) les cheveux synthétiques sont relativement épais ce qui explique la choucroute obtenue ;

6) ça s'emmêle de partout et forcément quand on démêle ça arrache la moitié des cheveux de la perruque!

 

 

Je hais cette perruque!

 

 

Au final j'ai monté tous les marteaux en les modelant à froid au fer à friser. Je roulais donc d'une main, j'essayais ensuite d'enlever le fer sans dérouler la mèche puis je me dépêchais de laquer et de fixer tout ça avec des épingles.

 

Bien sûr j'ai recoupé certaines parties de la perruque en fonction de ce que je voulais faire, les mèches trop longues ne sont pas pratiques à travailler.

 

On commence un peu en vrac, avec les big marteaux :

 

IMG_5242.JPG

 

 

L'avant terminé, même si je suis moyennement contente du résultat :

 

IMG 5259 

 

 

Pour voir l'arrière et la perruque finie, il faudra revenir plus tard sur le blog!

Repost 0
Published by - dans 18ème
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 00:28

Ca y est, je peux aller au bal!

   

La maniaque que je suis tient à répertorier les éléments absolument pas historiques de cette tenue :

 

- la dentelle ne devrait pas être fixée à la robe mais à la chemise de dessous, au niveau du col et des manches.

 

- l'échelle de rubans devrait être fixée sur la pièce d'estomac (elle-même épinglée sur les compères) et non pas se nouer par dessus les compères. En bref les rubans devraient être noués d'avance et ne devraient pas être défaits à chaque enfilage de la robe.

 

- la jupe contrastante; normalement la robe et la sous-jupe sont faites dans le même tissu

 

- les plis Watteau...rien à faire, ça tombe pas comme il faut, je ne sais pas pourquoi (merci le patron Simplicity!)

 

 

Ce qui est un peu plus historique :

 

- le laçage dans le dos, sous les plis de la "cape", et qui permet  de mieux ajuster la robe. Tellement important qu'on ne le voit sur aucune photo!

 

- le corps à baleines porté dessous et qui donne la bonne silhouette

 

- les paniers portés sous la sous-jupe

 

- les tissus utilisés (taffetas de soie et satin de soie)

 

 

J'ai beau avoir choisi la facilité en décidant de n'avoir aucun épinglage pour ce costume, il va quand même falloir coudre les bretelles du corps à baleine à la robe pour éviter qu'elles ne débordent et ne se voient...

 

Elisabeth, si tu me lis tu sais ce qui t'attend!

  

DSCF6479

  IMG_4920.JPG

 

 Bilan :

 

- 8,5m de taffetas de soie

- 4,5m de satin de soie bordeaux

- 3-4 m de dentelle

- 10 m de galon

 

Sans compter les baleines et la doublure bien sûr

Repost 0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 20:18

En bricolant avec ce que j'avais sous la main j'ai tenté de faire un collier pseudo-renaissance et les boucles d'oreilles assorties (je dis pseudo parce que je l'ai inventé et ne me suis basée sur aucun portrait).

 

Bilan : une ampoule à la main à force de serrer la pince comme une brute.

 

Bref, le résultat en images!

 

(oui je sais, je suis supposée terminer ma robe à la française pour le bal et là je passe mon temps à faire des choses liées à la Renaissance....des fois faut vraiment pas chercher à comprendre)

  IMG_4916.JPG

 

Repost 0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 21:57

Un site que je recommande vraiment pour la gentillesse et le professionalisme de la réalisatrice.

 

J'ai commandé chez elle une fraise et les manches assorties (poignets) et je ne le regrette pas, elle fait vraiment du bon travail.

 

Tarifs : compter de 50 à 60 dollars pour une fraise.

 

Délai de fabrication (c'est du sur mesure) : environ 1 mois

 

La boutique en ligne se trouve ici : The renaissance tailor

 

 

ruff laceH

Repost 0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 12:55

J'aime bien pouvoir dire qu'un costume est terminé et pas "il manque encore tel ou tel truc".

Je vais pouvoir m'occuper de la robe 18ème à présent.

    IMG_4755.JPG

 

Repost 0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 18:19

Réalisé à partir du patron victorien 1837-1899 de chez Alysse Création (voir ici)

 

Il se lace dans le dos et se fixe à l'avant par un busc en métal, il est donc typique de cette époque (comprendre il comprime sacrément les côtes et est beaucoup plus désagréable à porter qu'un corps à baleines 18ème siècle).

 

Le tissu lui n'a rien à voir avec le 19ème siècle puisqu'il s'agit d'un tissu japonais à motifs de sakura (fleurs de cerisier).

 

Le mannequin étant en taille 36, le corset n'est pas vraiment mis en valeur dessus. Il ne souligne pas la taille et a l'air de tomber droit alors qu'en réalité il marque davantage les formes du corps.

 

IMG_4707.JPG

 

Repost 0
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 12:21

Un petit bout de manche en attendant le reste qui ne va pas arriver de suite : j'ai ma robe à crinoline à terminer d'urgence et je n'ai vraiment pas le temps de coudre en ce moment.

img_4610.jpg

Repost 0
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 11:48

La solution la plus simple et la plus pratique est bien évidemment d'acheter un patron tout fait, chez Simplicity, Mc Calls, Burda, etc
C'est aussi la solution la moins historique mais il faut bien commencer par quelque chose, et refaire un patron soi-même n'est pas chose facile. Certains éditeurs comme Reconstructing History, Truly Victorian ou Past Patterns proposent malgré tout des patrons historiquement corrects mais ils sont plus cher (et anglais, non traduits en français).


Quelques exemples :

Renaissance
2589.jpg


Roccoco

3637.jpg

XIXème

2887.jpg

Bien sûr ces patrons du commerce peuvent servir de base et permettre d'obtenir des costumes tout à fait corrects et historiques, mais il va falloir suffit de modifier les fermetures (pas de fermeture éclair avant le XXème siècle!), et globalement ils ne taillents pas très bien, il va falloir bien ajuster à vos mesures.

Si on est plus attaché à la réalité historique, la solution est de faire soi-même le patron à partir d'ouvrages tels que ceux de Janet Arnold (Patterns of Fashion) ou Nora Waught, The Cut of Women's Clothes, 1600-1930 et The Cut of men's Clothes, 1600-1900.

A vous de redessiner le patron en l'agrandissant et de savoir comment assembler les différentes pièces. Vous n'aurez pas d'instructions de montage et ces ouvrages ne donnent pas non plus le métrage de tissu nécessaire, il faut calculer à partir du patron. De plus ils sont en anglais et les mesures sont données en yards et inches.

Comme on peut le voir, la plupart des recherches sérieuses sur le costume à travers les siècles sont en anglais. Il est difficile de trouver des ouvrages en français ou traduits.


Vous trouverez tout ces patrons sur internet ainsi que du tissu :

- sur Ebay (ebay.fr et surtout ebay.com)
- Amazon
-  sur des sites dédiés tels que 
Nehelenia (en anglais) ou Alysse Création (leurs patron de corsets en kit sont vraiment géniaux) ; on peut également trouver les fournitures nécessaires.

Repost 0
Published by Mousseline - dans Les sites à visiter
commenter cet article
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 22:39

J'ai bien avancé et je suis très contente même s'il reste les finitions à faire et toute la garniture à monter.

De toute façon impossible de la finir complètement et de faire l'ourlet tant que je n'aurai pas reçu les chaussures. 

Mais enfin le plus dur est fait!

IMG_4687.jpgIMG 4688

Repost 0